Aller au contenu principal

Fil d'Arianne

  1. Accueil
  2. Programmation
  3. Olivier Peyrebrune, piano - Orchestre de Caen - Mozart, Schumann - Concertos pour piano
Saison / Concert / Musique symphonique
Mardi 21 juin 2022 - 20H
Conservatoire & Orchestre de Caen - Auditorium Jean-Pierre Dautel

Olivier Peyrebrune, piano - Orchestre de Caen - Mozart, Schumann - Concertos pour piano

Tarifs

Avant concert
Entrée libre

Concert
Plein tarif

Normal : 21€
Abonné : 17€

Partenaires & Groupes 
Normal : 19€
Abonné : 14€

Tarif réduit :
Normal : 12€
Abonné : 10€

Jeunes : 6€

Avant-concert

Saison / Avant-concert

Mardi 21 juin 2022 - 19H
Conservatoire & Orchestre de Caen - Petit Auditorium

Gabriel Dupont (4)

Concert

Saison / Concert / Musique symphonique

Mardi 21 juin 2022 - 20H
Conservatoire & Orchestre de Caen - Auditorium Jean-Pierre Dautel

Olivier Peyrebrune, piano - Orchestre de Caen - Mozart, Schumann - Concertos pour piano

Distribution

  • , piano

    Olivier Peyrebrune

    piano

    Olivier Peyrebrune obtient un 1er prix de Piano à l’unanimité avec les félicitations du jury et deux premiers prix en Musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Admis ensuite dans le très sélectif cycle de perfectionnement, il sera lauréat de plusieurs concours. Il mène une carrière de soliste et de chambriste et se produit dans de grands festivals. Sa discographie éclectique est souvent récompensée (diapason d’or, 10 de Répertoire, etc.).

  • Orchestre de Caen

    L’Orchestre de Caen tel que nous le connaissons aujourd’hui est l’héritier direct de l’Orchestre de Chambre de Caen, formation constituée principalement de cordes fondée en 1951 par Jean-Pierre Dautel, alors directeur du conservatoire. Ses racines, beaucoup plus anciennes, remontent à 1827, date de la création de la Société Philharmonique du Calvados, en charge de l’organisation de concerts, de cours de chant et de solfège, qui donnera ensuite naissance au Conservatoire de musique de Caen en 1835.Depuis cette époque, les liens profonds unissant la diffusion professionnelle et la pédagogie n’ont eu de cesse d’être réaffirmés et confortés par les différentes collectivités tutelles. Entre 1983 et 1986, la Ville de Caen entreprend, avec le soutien de la Région Basse-Normandie et de l’état, la construction de l’actuel conservatoire, intégrant 2 auditoriums, dont un de 879 places. Cette réalisation, œuvre de l’architecte François Dupuis, concrétise l’adhésion à ce projet musical et culturel.En 2003, l’Orchestre de Caen et le Conservatoire de Caen ont été transférés à la Communauté d’agglomération Caen la mer devenue Communauté urbaine en 2017 et leurs missions territoriales ainsi élargies. En 2004, la création du club Appassionato, club des mécènes de l’Orchestre de Caen a également permis le développement de nouveaux projets, notamment en direction du jeune public, des familles, des personnes en situation de handicap et des écoles de la Communauté urbaine.L’Orchestre de Caen est désormais une formation symphonique de type Mozart dont la programmation laisse une place toute particulière au répertoire contemporain.Succédant à Claude Bardon, Olivier Cuendet, Pascal Rophé, Mark Foster et Vahan Mardirossian, Nicolas Simon est nommé chef principal de l’Orchestre de Caen en septembre 2020.

  • , direction

    Nicolas Simon

    direction

    Chef principal de l’Orchestre de Caen depuis septembre 2020, fondateur, directeur artistique et musical de La Symphonie de Poche et du Philharmonicœur, directeur musical du Yellow Socks Orchestra, chef associé de l’orchestre Les Siècles, chef du projet Démos, Nicolas Simon est un chef d’orchestre « passeur », comme le décrit justement le critique Alain Cochard. Il s’attache sans relâche à toujours renouveler l’étroite proximité qui unit interprètes, compositeurs et auditoires.Nicolas Simon dirige régulièrement l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre de l’Opéra National de Lorraine, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, l’Orchestre de Chambre de Nouvelle-Aquitaine, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre de Bayonne Côte Basque.Il a également été apprécié à l’Orchestre National de France, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre Pasdeloup, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre Régional de Cannes PACA ; et à l’étranger, au London Symphony Orchestra, au SWR Sinfonie Orchester Baden-Baden und Freiburg, à l’Orchestre des jeunes de Palestine.

Programme

JOUR D'ÉTÉ

Robert Schumann (1810-1856)
Symphonie n° 1 en si bémol majeur « le Printemps »

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto pour piano n° 5 en ré majeur, K.175

Gabriel Dupont (1878-1914)
Jour d’été

À propos

C’est la Fête de la Musique ! Trois œuvres composées l’âme en fête constituent ce programme de début d’été. Robert Schumann composa sa réjouissante Symphonie n° 1 “Le Printemps” en 1841, dans élan créateur provoqué – en plein hiver ! – par l’impérieux « besoin de printemps qui, tous les ans, enflamme les hommes jusque dans leur plus grand âge ». Il y est question d’« éveil printanier, de verdure naissante, de papillons et de tout ce qui, petit à petit, s’unit pour faire le printemps ». Gabriel Dupont composa son séduisant triptyque Jour d’été (Matin ensoleillé / Sous-bois / Nocturne) à l’automne 1899 pour l’Orchestre des Concerts Symphoniques de Nancy, où l'œuvre fut créée le 25 mars 1900, avant sa reprise à Caen le 15 février 1902 dans le cadre de la Société des Beaux-Arts. Enfin, dans la même veine optimiste et juvénile, Wolfgang Amadeus Mozart composa en 1773 son Concerto pour piano n° 5 – en réalité son premier véritable concerto d’une impressionnante série de 27 opus – dans lequel il tourne le dos au style galant au profit d’une forte empreinte personnelle. Que ce concert festif vous soit le début d’une chaleureuse saison estivale, en ce premier Jour d’Été.

Crédit photo : Philippe Delval