Aller au contenu principal

Fil d'Arianne

  1. Accueil
  2. Programmation
  3. Mélodies françaises
Saison / Concert / Musique de chambre
Mardi 29 mars 2022 - 20H
Conservatoire & Orchestre de Caen - Auditorium Jean-Pierre Dautel

Mélodies françaises

Flûte traversière

Tarifs

Avant-concert
Entrée libre

Concert
Plein tarif

Normal : 15€
Abonné : 10€

Partenaires & Groupes 
Normal : 12€
Abonné : 8€

Tarif réduit
Normal : 8€
Abonné : 6€

Jeunes : 6€

Avant-concert

Saison / Avant-concert

Mardi 29 mars 2022 - 19H
Conservatoire & Orchestre de Caen - Petit Auditorium

Auguste Villiers de l’Isle-Adam et ses amis poètes

Concert

Saison / Concert / Musique de chambre

Mardi 29 mars 2022 - 20H
Conservatoire & Orchestre de Caen - Auditorium Jean-Pierre Dautel

Mélodies françaises

Distribution

  • , soprano
    Anne Warthmann

    Anne Warthmann

    soprano

    Après des études de piano au CRR de Caen, Anne Warthmann s’intéresse à la technique vocale et au répertoire du chant. Cette découverte la pousse vers des études pianistiques et vocales parallèlement à une solide formation pédagogique et de culture musicale. Titulaire des diplômes d’Etat de chant et de piano, elle se tourne vers la pédagogie et chante dans de nombreuses productions, notamment sous la direction de F.X. Roth ou N. Chalvin, par goût pour le travail scénique et l’opéra. Sa tessiture la mène vers l’opéra romantique, le Lied allemand, la mélodie française et la musique contemporaine.

  • Aurélie Voisin-Wiart, flûte
  • , violoncelle
    Stéphane André

    Stéphane André

    violoncelle

    Originaire du Nord, il débute le violoncelle au conservatoire de Roubaix. Après le baccalauréat, il décide de se consacrer pleinement à la musique et poursuit ses études de violoncelle en région parisienne auprès de Xavier Gagnepain puis Florian Lauridon. Il intègre ensuite le CNSM de Lyon dans la classe d’Anne Gastinel et dans la classe de musique de chambre de Franck Krawczyk. Il en sort en 2005 avec le diplôme Mention Très Bien. 
    Ses activités de musicien-interprète l'ont amené à se produire au sein de l'Orchestre National de Lille, de l'Orchestre de Douai (59) (violoncelle solo), l'Orchestre Régional de Normandie, ainsi qu'en musique de chambre à divers festivals : Festival de musique de chambre de Croix (59) , " Chambre à Part " (Lille, 59), "les Inouies" (Arras, 62), "Aspects des musiques d'aujourd'hui" (Caen, 14), "Bayeux en Musique" (Bayeux, 14), Festival "Les heures musicales de l'Abbaye de Lessay" (50), Festival de l'Abbaye de la Lucerne (50), "Arts sous les Clochers" (50) puis "La Villa des Compositeurs" (Turin, ITALIE) et le "Bristol New Music Festival" (Bristol, ANGLETERRE)... 
    Titulaire du CA, il enseigne au Conservatoire & Orchestre de Caen et est membre de l’Orchestre de Caen depuis septembre 2009. 

  • , harpe
    Iris Torossian

    Iris Torossian

    harpe

    1er prix de harpe et de musique de chambre du Conservatoire National Supérieur de Paris, Iris Torossian y suit un 3ème cycle. Elle est lauréate des concours internationaux de musique de chambre d’Arles et du « Arpista Ludovico » de Madrid. Membre de l’ensemble Musica Nigella, harpiste solo de l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine, elle se produit en soliste en France et à l’étranger et joue notamment avec la Maîtrise de Radio France et l’Opéra de Paris. Elle a enregistré plusieurs CD dont un de musiques française et arménienne et un sur Ravel. Elle enseigne la harpe au CRR de Caen depuis 2015.

Programme

HADALY, L'ÉTERNEL FÉMININ

Claude Debussy (1862-1918)
Ernest Chausson (1855-1899)
Gabriel Fauré (1845-1924)
Henri Duparc (1848-1933)
Camille Saint-Saëns (1835-1921)
Paul Bernard (1827-1879)
Maurice Ravel (1875-1937)
Reynaldo Hahn (1874-1947)
Jacques Ibert (1890-1962)
Jules Massenet (1842-1912)

À propos

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la mélodie française unit les plus grands musiciens (Paul Bernard, Camille Saint-Saëns, Gabriel Fauré, Henri Duparc, Ernest Chausson, Reynaldo Hahn, Jules Massenet, etc.) aux plus grands poètes (Victor Hugo, Théophile Gautier, Leconte de Lisle, Paul Verlaine, etc.) dans un but commun : mettre en valeur la souplesse et la beauté de la langue par l’inégalable subtilité de la courbe vocale, de ses rythmes et de son harmonie. Porté par la voix, la flûte, le violoncelle et la harpe, un florilège de ce répertoire retrace aujourd’hui les six livres de L’Ève future d’Auguste de Villiers de L’Isle-Adam : l’amour déçu, le secret de la création, le monde des oiseaux, l’amour révélé, le voyage et enfin, l’issue tragique. A ces mélodies s’ajoutent trois pièces instrumentales, l’impressionniste Arabesque de Claude Debussy, le fougueux et sensuel Entr’acte de Jacques Ibert et, de Maurice Ravel, le premier mouvement de la Sonatine, lumineuse, claire, pudique et d’une cristalline perfection.

Crédit photo  : Droits réservés