Aller au contenu principal

Fil d'Arianne

  1. Accueil
  2. Programmation
  3. Jeune homme
Saison / Concert / Musique symphonique
Mardi 04 avril 2023 - 20H
Conservatoire & Orchestre de Caen - Auditorium Jean-Pierre Dautel

Jeune homme

Wolfgang Amadeus Mozart

Tarifs

Avant concert
Entrée libre

Concert
Plein tarif

Normal : 21€
Abonné : 17€

Partenaires & Groupes 
Normal : 19€
Abonné : 14€

Tarif réduit :
Normal : 12€
Abonné : 10€

Jeunes : 6€

Avant-concert

Saison / Avant-concert

Mardi 04 avril 2023 - 19H
Conservatoire & Orchestre de Caen - Petit Auditorium

Mademoiselle Jeunehomme, dédicataire du concerto "Jeunehomme"

Concert

Saison / Concert / Musique symphonique

Mardi 04 avril 2023 - 20H
Conservatoire & Orchestre de Caen - Auditorium Jean-Pierre Dautel

Jeune homme

Distribution

  • , piano
    Olivier Peyrebrune

    Olivier Peyrebrune

    piano

    Olivier Peyrebrune obtient un 1er prix de Piano à l’unanimité avec les félicitations du jury et deux premiers prix en Musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Admis ensuite dans le très sélectif cycle de perfectionnement, il sera lauréat de plusieurs concours. Il mène une carrière de soliste et de chambriste et se produit dans de grands festivals. Sa discographie éclectique est souvent récompensée (diapason d’or, 10 de Répertoire, etc.).

  • , piano 
    Mareva Becu

    Mareva Becu

    piano 

    Après des études de piano et d'accompagnement au Conservatoire de Bordeaux, Maréva Bécu poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique et de danse de Paris où il obtient en 2011 un Master d'accompagnement dans la classe de J-F Neuburger et Y. Otsu.
    Intéressé par les diverses facettes du métier d'accompagnateur, il aime aborder des répertoires éclectiques avec des formations variées : il se produit comme pianiste d'orchestre au sein de l'ONBA et de l'orchestre Lamoureux, enregistre avec Fabien Wallerand un CD de musique de chambre pour tuba et piano, participe à l'enregistrement de plusieurs BO pour des films documentaires réalisés par Jérôme Prieur. En 2016, il accompagne à l'auditorium J-P Dautel du Conservatoire de Caen deux représentations des Dialogues des Carmélites mis en scène par Martine Postel.
     

  • , piano 
    Zoé Hoybel

    Zoé Hoybel

    piano 

    D’origine caennaise, Zoé Hoybel débute le piano au Conservatoire de Caen et y obtient en 2006 un premier DEM dans la classe d’Olivier Peyrebrune. Après un second DEM obtenu au CRR de Paris dans la classe de Carine Zarifian, elle poursuit ses études au Conservatoire Royal de Bruxelles qui se clôturent par un double master, en piano dans la classe de Johan Schmidt et en accompagnement auprès de Philippe Riga. Particulièrement attirée par l’accompagnement vocal, elle accompagne diverses productions d’opéra (opéra studio Nei Stëmmen au Luxembourg et Ticino Musica à Lugano, festival Midsummer Mozartiade à Bruxelles, la compagnie BOT-Brussels Operette Theater) et de nombreux chœurs, sous la direction de chefs tels que Umberto Finazzi, David Miller, Michel Piquemal … Elle est la cheffe de chant de la compagnie lyrique I Giocosi fondée en 2016 par la basse Daniel Ottevaere. Zoé Hoybel collabore également avec des chanteurs dont elle accompagne les masterclasses (Nadine Denize, Francis Dudziak, Véronique Gens, Jean-Philippe Lafont, Daniel Ottevaere …). Elle s’est déjà produite lors des Rencontres Musicales Internationales d’Enghien, Salle Flagey à Bruxelles, au Palais des Beaux-Arts de Charleroi, Salle Cortot ou encore au festival des Nancyphonies … Elle est actuellement accompagnatrice des classes de chant de Francis Dudziak à l’Ecole Normale de Musique de Paris et de Martine Postel au Conservatoire & Orchestre de Caen.

  • , piano
    Julien Le Prado

    Julien Le Prado

    piano

    Né en 1976, Julien Le Prado étudie au Conservatoire & Orchestre de Caen avec Jean Marc Bouché, au CRR de Paris avec Olivier Gardon, au CNSM de Paris avec Gérard Frémy où il obtient un premier Prix de piano. Il se perfectionne ensuite avec Dominique Merlet à Genève et bénéficie aussi des conseils de Leon Fleisher, György Sebök, Vladimir Kraïnev, etc. Depuis, il se produit en France et à l'étranger : Weil Récital Hall - New York, Festival Chopin - Paris, Orchestre de la Suisse Romande, Orchestre de Caen, etc. Titulaire du CA, Julien Le Prado enseigne le piano depuis 2004.

  • Orchestre de Caen

    L’Orchestre de Caen tel que nous le connaissons aujourd’hui est l’héritier direct de l’Orchestre de Chambre de Caen, formation constituée principalement de cordes fondée en 1951 par Jean-Pierre Dautel, alors directeur du conservatoire. Ses racines, beaucoup plus anciennes, remontent à 1827, date de la création de la Société Philharmonique du Calvados, en charge de l’organisation de concerts, de cours de chant et de solfège, qui donnera ensuite naissance au Conservatoire de musique de Caen en 1835.

    Depuis cette époque, les liens profonds unissant la diffusion professionnelle et la pédagogie n’ont eu de cesse d’être réaffirmés et confortés par les différentes collectivités tutelles. Entre 1983 et 1986, la Ville de Caen entreprend, avec le soutien de la Région Basse-Normandie et de l’état, la construction de l’actuel conservatoire, intégrant 2 auditoriums, dont un de 879 places. Cette réalisation, œuvre de l’architecte François Dupuis, concrétise l’adhésion à ce projet musical et culturel.

    En 2003, l’Orchestre de Caen et le Conservatoire de Caen ont été transférés à la Communauté d’agglomération Caen la mer devenue Communauté urbaine en 2017 et leurs missions territoriales ainsi élargies. En 2004, la création du club Appassionato, club des mécènes de l’Orchestre de Caen a également permis le développement de nouveaux projets, notamment en direction du jeune public, des familles, des personnes en situation de handicap et des écoles de la Communauté urbaine.

    L’Orchestre de Caen est désormais une formation symphonique de type Mozart dont la programmation laisse une place toute particulière au répertoire contemporain.

    Succédant à Claude Bardon, Olivier Cuendet, Pascal Rophé, Mark Foster et Vahan Mardirossian, Nicolas Simon est nommé chef principal de l’Orchestre de Caen en septembre 2020.

  • , direction

    Nicolas Simon

    direction

    Chef principal de l’Orchestre de Caen depuis septembre 2020, fondateur, directeur artistique et musical de La Symphonie de Poche et du Philharmonicœur, directeur musical du Yellow Socks Orchestra, chef associé de l’orchestre Les Siècles, chef du projet Démos, Nicolas Simon est un chef d’orchestre « passeur », comme le décrit justement le critique Alain Cochard. Il s’attache sans relâche à toujours renouveler l’étroite proximité qui unit interprètes, compositeurs et auditoires.

    Nicolas Simon dirige régulièrement l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre de l’Opéra National de Lorraine, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, l’Orchestre de Chambre de Nouvelle-Aquitaine, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre de Bayonne Côte Basque.

    Il a également été apprécié à l’Orchestre National de France, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre Pasdeloup, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre Régional de Cannes PACA ; et à l’étranger, au London Symphony Orchestra, au SWR Sinfonie Orchester Baden-Baden und Freiburg, à l’Orchestre des jeunes de Palestine.

Programme

JEUNE HOMME

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Concerto pour piano n°9 en mi bémol majeur dit “Jeunehomme”, K.271 
Concerto pour piano n°7 en fa majeur dit “Lodron”, K.242 pour 3 pianos 
Concerto pour piano n°10 en mi bémol majeur, K.365/316 pour 2 pianos 
 

À propos

Pour le troisième concert de la Saison du Conservatoire & Orchestre de Caen consacré à l’intégrale des concertos pour piano de Wolfgang Amadeus Mozart, une surprise vous attend : ce n’est plus un seul piano que vous entendrez, mais deux, voire trois solistes ! En effet, en 1776, Mozart écrit pour la comtesse Lodron et ses deux filles Louise et Josepha le récréatif Concerto n° 7 pour trois pianos dans lequel l’indication de caractère Allegro prend tout son sens d’allégresse, ici élégamment raffinée. Le malicieux Concerto n° 10 à deux pianos de 1779, destiné cette fois au compositeur lui-même et à sa sœur Nannerl, fait preuve d’une belle complicité entre les deux solistes et bénéficie de toute l’expérience acquise par Mozart au cours de son séjour à Mannheim (1777) et de son voyage à Paris (1777-78). Écrit au début de 1777 pour la virtuose française Louise-Victoire Jenamy (1749-1812), l’étincelant Concerto n° 9 tourne résolument le dos au style galant au profit d’une écriture constamment expressive unissant soliste et orchestre en un dialogue ininterrompu.

Crédit photo : gravure de Paul Barfus